for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Soudan: Le Premier ministre, en résidence surveillée, refuse de soutenir le putsch

Le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok, placé en résidence surveillée lundi matin par un groupe de combattants armés, a été transféré dans un lieu inconnu après avoir refusé de soutenir le coup d'Etat militaire en cours à Khartoum, annonce le ministère soudanais de l'Information. /Photo d'archives/REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

LE CAIRE (Reuters) - Le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok, placé en résidence surveillée lundi matin par un groupe de combattants armés, a été transféré dans un lieu inconnu après avoir refusé de soutenir le coup d’Etat militaire en cours à Khartoum, annonce le ministère soudanais de l’Information.

Selon ce ministère, les militaires détenant le Premier ministre ont fait pression sur lui pour qu’il publie un communiqué soutenant le putsch en cours à Khartoum mais il a appelé dans un communiqué les Soudanais à descendre dans les rues pour “défendre la révolution” pacifiquement.

Reportage Moataz Abdel Rahiem, rédigé par Enas Alashray, version française Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up