for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Climat: Des scientifiques accusent relations publiques et publicitaires de diffuser de la désinformation

Plus de 450 scientifiques se sont adressés mercredi aux dirigeants des principales sociétés de publicité et de relations publiques, les appelant à ne plus travailler avec leurs clients qui opèrent dans le secteur des combustibles fossiles et à mettre un terme à ce qu'ils appellent la diffusion de désinformation relative au changement climatique. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol

WASHINGTON (Reuters) - Plus de 450 scientifiques se sont adressés mercredi aux dirigeants des principales sociétés de publicité et de relations publiques, les appelant à ne plus travailler avec leurs clients qui opèrent dans le secteur des combustibles fossiles et à mettre un terme à ce qu’ils appellent la diffusion de désinformation relative au changement climatique.

Ils ont envoyé une lettre aux patrons des principales agences de relations publiques et de publicité au monde, dont WPP, Edelman et IPG, ainsi qu’aux dirigeants de leurs clients qui prônent des objectifs de développement durable, notamment Unilever, Amazon et Microsoft.

“En tant que scientifiques qui étudient et communiquent les réalités du changement climatique, nous sommes constamment confrontés à un défi majeur et inutile: surmonter les efforts publicitaires et de relations publiques des entreprises de combustibles fossiles qui cherchent à obscurcir ou à minimiser nos données et les risques posés par la crise climatique”, ont écrit les scientifiques.

Aucune des sociétés de publicité et de relations publiques ni leurs clients n’étaient immédiatement disponibles pour commenter la lettre.

Selon le climatologue Michael Mann, signataire de la lettre, les campagnes publicitaires des groupes énergétiques minimisent les risques environnementaux.

“Nous, les climatologues, essayons de tirer la sonnette d’alarme sur la crise climatique depuis des décennies, mais nous avons été noyés par ces campagnes de relations publiques financées par l’industrie des combustibles fossiles”.

Version française Elena Vardon, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up